Le CERAP est un laboratoire de recherche autonome de l'Université Fernando Pessoa (Porto), appartenant au Département d'Appui à la Recherche de l'université, le GADI (Gabinete de Apoio ao Desenvolvimento da Investigação), comme un de ses 5 centres de recherche. Homologué le 13 mars 2013 par le recteur de l'UFP, il soutient des formations universitaires et académiques de l'UFP et développe des programmes de recherche sur la psychopédagogie de la perception.

Axé sur le rôle de la perception dans le développement des potentialités humaines et son implication dans la santé, l'éducation ou l'expressivité, le CERAP s'inscrit dans le paradigme du Sensible (Bois) d'inspiration humaniste et phénoménologique qui place la perception au centre des interactions humaines et sociales et au coeur des processus de changement. Les différents concepts qui constituent ce paradigme (mouvement interne, advenir, intelligence sensorielle, modifiabilité perceptivo-cognitive, relation de réciprocité actuante, motivation immanente, etc.) font l'objet d'articles de référence consultables en ligne ici.

Sur le plan épistémique et méthodologique, le CERAP privilégie la démarche de recherche impliquée et les diverses approches qualitatives et compréhensives. Actuellement de nouvelles méthodes de recherche croisant les approches qualitatives et quantitatives sont privilégiées pour rendre possible l'évaluation des effets spécifiques (effet propre de la technique) et non spécifiques (effets liés à la relation thérapeutique, au vécu de l'intervention, au contexte, etc...) des pratiques manuelles telles que la fasciathérapie qui se définissent comme des approches centrées sur le patient et non exclusivement sur la maladie.

La rubrique "Fasciathérapie Méthode Danis Bois" du CERAP rassemble les travaux qui s'intéressent aux mécanismes sous-jacents au toucher manuel de relation effectué sur le mode du Sensible. Ils dégagent les principales spécificités de la fasciathérapie, et mettent en lumière le rôle du fascia dans les équilibres somatopsychiques. Les thématiques abordées concernent les questions d'éducation perceptive, la conscience corporelle (body awareness), la perception phénoménologique, le sentiment de soi organique (sens of self), etc. Le psychotonus des fascias est central dans ces approches. Il représente le principe de force tangible du processus naturel d'autorégulation physique et psychique de la personne.

Une série d'articles scientifiques et de travaux universitaires consacrés à l'exploration de ses caractéristiques est consultable en ligne ici.

L'ensemble de ces travaux documentés constitue une vraie contribution scientifique permettent de mieux situer la fasciathérapie dans les différents paradigmes des thérapeutiques manuelles (biomédiccal, biopsychosocial) et de mieux comprendre le paradigme original auquel elle se réfère et appartient (paradigme du sensible).